Conditor en bref

De conditorwi
Révision datée du 23 janvier 2020 à 18:04 par Debano (discussion | contributions) (Ce que n’est pas Conditor)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Conditor : un référencement national de la production de la recherche publique française

Conditor est un référentiel signalant l’ensemble des productions scientifiques des établissements et laboratoires relevant de l’ESR (Enseignement Supérieur et la Recherche) français et fournissant des métadonnées « qualifiées » , via des API , à des applicatifs ESR identifiés . Il est construit selon un principe de mutualisation de services permettant d’éviter la saisie des mêmes données sur la production française.

Pourquoi Conditor ?

Il existe une multitude de réservoirs dans lesquels est recensée la production scientifique, au niveau d’une personne, d’une équipe, d’un laboratoire, d’un établissement : l’archive nationale HAL, des archives ouvertes et des bases bibliométriques institutionnelles, un dispositif opéré par l’OST (Iperu) pour produire des indicateurs nationaux, des bases de signalements et des archives internationales ... Pourtant nul n’a une vision complète de la production des établissements et laboratoires de l’ESR.

Ce que n’est pas Conditor

Il ne s’agit pas de mettre en place une nouvelle archive de publications : pas de stockage du texte intégral. Il ne s’agit pas non plus de remplacer les systèmes d’informations sur la recherche tels que Caplab, ni de mettre en place un portail d’accès aux références bibliographiques (ScanR sera un moyen de « voir » le contenu de Conditor). Enfin, Conditor n'a pas non plus vocation à remplacer Ies dispositifs de production d’indicateurs de la science ou à corriger directement les métadonnées à la source.

Qu'est-ce que Conditor ?

Conditor est :

  • un « pot » commun de métadonnées alimenté par des réservoirs sources ESR ou internationaux et aligné sur le Répertoire National des Structures de Recherche (RNSR) et des référentiels choisis collégialement,
  • un « outillage » adapté pour le construire (collecte, reformatage, détection des doublons, enrichissement via des référentiels, etc.),
  • un réseau de professionnels de l’information pour la qualification des données (validations, alertes vers les sources, etc.),
  • des API permettant aux applicatifs de l’ESR de récupérer des métadonnées.


Schema Conditor en 1 page V4 PUBLIE.PNG

Qui a collaboré au projet Conditor ?

Après une expérimentation ayant servi de preuve de concept, la phase projet lancée en décembre 2016 a été menée grâce au soutien du MESRI en impliquant de nombreux partenaires :

  • des organismes de recherche : CNRS, Inra, Inria, IRD, Irstea,
  • des universités : Angers, Bordeaux, Grenoble, Lorraine, Montpellier, Nice Paris Dauphine, Paris Diderot, Sorbonne Université, Strasbourg,
  • des opérateurs et entités de l’ESR : Abes, Amue, CCSD, Hcéres, Huma-Num, IAVFF Agreenium, Inist CNRS, MESRI RNSR-ScanR.

Quels sont les bénéfices concrets attendus ?

Conditor permettra d’améliorer la qualité et la complétude des réservoirs ESR existants et des référentiels utilisés (le RNSR en particulier). Conditor sera également un facteur de simplification : un seul connecteur avec Conditor permettra l’accès aux métadonnées des sources intégrées dans Conditor. Il est de fait impossible d’imaginer aujourd’hui tous les apports de Conditor.